Pétition pour la protection des peuples indigènes en Amazonie brésilienne

Sebastão Salgado est un photographe de renommée internationale qui a documenté entre autres le génocide au Rwanda en 1994. Ses photos savent raconter les beautés et les horreurs de l’humanité. Actuellement il appelle la communauté internationale à faire pression sur le gouvernement brésilien qui doit prendre ses responsabilités et éviter un génocide. partage.lu soutient sa pétition et demande aux donateurs et donatrices de la signer d’urgence sur le site  de secure.avaaz.org/, voici le lien direct vers la pétition: https://bit.ly/3cd4Cg4

Les peuples indigènes du Brésil souffrent depuis longtemps du défrichage, des incendies dans la forêt, de la pollution des rivières et de l’invasion de leurs territoires.
Maintenant ils risquent d’être décimés par le Covid-19 si des mesures urgentes de protection ne sont pas immédiatement prises. Le photographe brésilien Sebastão Salgado qui travaillait les dix dernières années en Amazonie et Léila Wanick Salgado qui organise ses expositions et livres, demandent une action directe pour protéger cette population à risque, très fragile, de l’infection par le virus Covid-19 qui est importé par les envahisseurs de leurs territoires. L’appel qui suit est dirigé aux trois pouvoirs de l’État brésilien :

APPEL URGENT AU PRESIDENT DU BRESIL ET AUX RESPONSABLES DU LEGISLATIF ET JUDICIAIRE

Les peuples indigènes du Brésil sont confrontés à une grave menace de leur survie par l’émergence de la pandémie du Covid-19. Depuis 500 ans ces groupes ethniques ont été décimés par des maladies importées par les colonisateurs européens. Au long des siècles des crises épidémiologiques successives ont exterminé
la majorité de la population indigène. Aujourd’hui, avec ce nouveau fléau qui se répand rapidement à travers le Brésil, les communautés indigènes, dont une partie vit encore sans contact dans le Bassin Amazonien, risquent d’être éliminées définitivement parce qu’elles n’ont aucune défense immunitaire contre le Coronavirus. Leur situation est doublement critique parce que les territoires reconnus d’usage exclusif par les peuples indigènes sont envahis illégalement par des chercheurs d’or (garimpeiros), des bûcherons et des personnes qui s’approprient illégalement de leur territoire (grileiros). Les semaines dernières ces opérations se sont multipliées parce que les autorités gouvernementales responsables pour la protection de ces territoires ont été immobilisées par la pandémie. Sans aucune protection contre ce virus hautement contagieux, les indigènes courent le risque d’un génocide provoqué par les envahisseurs dans leurs territoires.
Devant l’urgence et la gravité de cette crise, comme amis et admirateurs de leur esprit, culture, beauté, démocratie et biodiversité, nous lançons cet appel au Président de la République, V.E. Jair Bolsonaro, et aux responsables du Congrès national et du pouvoir judiciaire pour qu’ils adoptent des mesures immédiates pour protéger les populations indigènes du Brésil contre ce virus dévastateur.
Ces peuples font partie d’une histoire extraordinaire de l’humanité. Leur disparition serait une tragédie pour le Brésil et une immense perte pour l’humanité. Il n’y a pas de temps à perdre.
Avec respect
Sebastião Salgado
Lélia Wanick Salgado

Media

 

Povo Apinajé CIMI slide

Où acheter le café AMARA?

 Commander le café (à partir de 4 kg)

amara kaffi final front web slide

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer



Contact

partage.lu - Bridderlech Deelen
27, rue Michel Welter L-2730 Luxembourg
Tél. 26 842 650

logo fondation partage luxembourg Q

Copyright © Partage 2016

 Nos Partenaires 

 Cercle 2019 noir et blanc  CIDSE gray logo de base couleur positif rvb kierch nb votum logo300dpi gris INFOGREEN NB