Devoir de vigilanceSix mois après avoir présenté leur proposition d’instaurer des normes contraignantes pour garantir le respect des droits humains et de l’environnement par les entreprises transnationales au Luxembourg, les 14 organisations membres de l’Initiative pour un devoir de vigilance font état d’un bilan encourageant.

Publié dans Actualités

Mgr Gallagher Vatican 2018 1 webEntrevues du conseil d’administration (CA) de CIDSE avec différentes autorités ecclésiales à Rome et au Vatican.

Le développement intégral humain et la sauvegarde de l’environnement étaient à l’ordre du jour.

Le CA du réseau CIDSE-Coopération Internationale pour le Développement et la Solidarité (18 organisations catholiques de coopération au développement) a tenu sa réunion à Rome. La Fondation Partage Luxembourg est membre du réseau et représenté au CA par Patrick Godar.

Publié dans Actualités

Les minerais de conflit au « Financial Times »

A la veille de nouveaux débats au Parlement Européen sur les minerais de conflits, CIDSE et d'autres ONG ont publié une campagne au Financial Times afin de demander une législation contraignante.

Publié dans Actualités

CIDSE

Le Parlement Européen a voté pour la traçabilité des minerais!

7.950 citoyens européens ont signé la campagne de CIDSE contre les minerais de conflits - une belle victoire!

Publié dans Actualités
mardi, 10 mars 2015 14:09

CIDSE contre les minerais de conflits

En 2015, exigeons du Parlement européen une législation ambitieuse pour éradiquer les minerais des conflits !


Dans de nombreuses zones du monde marquées par les conflits, l'exploitation et le commerce des ressources naturelles permettent à de nombreux acteurs armés, coupables de graves exactions à l'encontre des populations, de se financer. En s'approvisionnant en ressources issues de ces zones de conflit ou à haut risque, les entreprises européennes sont susceptibles d'alimenter la violence au détriment des droits humains, de la paix et du développement. Ainsi, des minerais de sang se retrouvent dans nos ordinateurs, nos téléphones, nos voitures...

Alertée par les citoyens européens, la Commission européenne a proposé un texte de loi visant à assurer un approvisionnement responsable en minerais des entreprises lorsque celles-ci s'alimentent dans des zones en conflits. L'objectif annoncé est de rompre le lien entre ressources naturelles et conflits, comme c'est le cas à l'Est de la République Démocratique du Congo depuis 15 ans où mutilations, massacres, viols, esclavage et déplacements massifs sont autant de souffrance perpétrées à l'encontre des populations par des acteurs armés se finançant largement à partir des richesses du sous-sol.
Le texte proposé est malheureusement largement insuffisant. Volontaire, il n'impose pas aux entreprises concernées de faire la lumière sur leurs chaînes d'approvisionnement mais se contente de les y « encourager ». De plus, la Commission européenne se restreint à quatre minerais (or, étain, tantale et tungstène). Elle oublie qu'il y a pourtant de nombreuses autres ressources naturelles qui contribuent à des exactions dans le monde, comme par exemple le cuivre, le jade et le rubis en Birmanie, mais aussi le charbon en Colombie ou encore le diamant au Zimbabwe et en Centrafrique. Enfin, le règlement limite sa portée à seulement 480 entreprises européennes. L'impact sur le terrain et donc sur les populations affectées risque d'être minime.
Le Parlement européen va très prochainement exprimer son avis sur le texte. Du fait de leur implication dans les 3 commissions parlementaires particulièrement mobilisées sur ce dossier (Commerce International, Affaires Etrangères et Développement), certains parlementaires européens joueront un rôle clef !
Exigeons des parlementaires européens qu'ils votent en faveur d'un règlement efficace contribuant au rétablissement de la paix !


ÉCRIVEZ Á DES PARLEMENTAIRES EUROPÉENS POUR LES EN CONVAINCRE !

Lisez le document des évêques et regardez la vidéo des évêques du Congo RD

Lisez l'article de Bridderlech Deelen et Caritas au Luxemburger Wort!

Publié dans Actualités

CIDSE soutient 125 évêques catholiques dans leur engagement contre les minéraux finançant les conflits

 

Minerai CIDSE

125 évêques catholiques du monde entier s'expriment contre l'utilisation des minéraux qui proviennent des régions en conflit et qui aident à financer ces mêmes conflits. Ils demandent à l'Union Européenne de prendre des mesures engagées en faveur d'un commerce et d'une chaîne de valeurs éthiques. CIDSE, alliance internationale d'agences de développement catholiques dont Bridderlech Deelen fait partie, soutient l'appel des évêques.

Publié dans Actualités


Contact

partage.lu - Bridderlech Deelen
27, rue Michel Welter L-2730 Luxembourg
Tél. 26 842 650

logo fondation partage luxembourg Q

Copyright © Partage 2016

 Nos Partenaires

   votum logo300dpi gris

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer